ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/2 - 2011  - pp.138-142  - doi:10.1007/s13546-011-0220-8
TITRE
Relais des catécholamines en réanimation

TITLE
Changeover of vasopressors in the intensive care unit

RÉSUMÉ

Bien qu’étant pratiqués de façon pluriquotidienne en réanimation, et souvent chez les patients les plus graves, les relais de catécholamines ne font l’objet d’aucune recommandation de pratique, et de trop peu d’études cliniques. Pourtant, ils sont souvent source d’instabilité hémodynamique et de modifications fréquentes des débits d’administration des catécholamines, elles-mêmes consommatrices de temps infirmier. Il existe plusieurs façons de réaliser ces relais, et ces différentes techniques cohabitent souvent au sein d’un même service. L’analyse de la littérature n’offre pas d’argument suffisant pour privilégier une technique plutôt qu’une autre. Il convient néanmoins de mettre en garde les équipes soignantes contre la fausse impression de sécurité conférée par les smart pumps et surtout de rappeler que le plus gros effort à faire en matière de perfusion n’est pas tant de trouver la meilleure technique de relais que de rationaliser et de simplifier les schémas de perfusion. Une sensibilisation et une formation des personnels médicaux et paramédicaux aux notions élémentaires d’hydraulique et de mécanique des fluides sont indispensables ainsi que le choix de dispositifs médicaux possédant les volumes résiduels les plus faibles possibles, des valves antiretour et un accès veineux le plus distal possible, minimisant les contacts entre différents produits et l’entraînement d’un produit par un autre.



ABSTRACT

Despite being performed several times a day and often in the most critical patients, changeover of catecholamines is not subject to any recommendation of practice. Only few clinical studies are available in the literature. Frequent changes in catecholamine infusion rates are time consuming for nurses and often result in hemodynamic instability. Several techniques for changeover exist, often within the same ICU. Analysis of the literature does not provide enough reasons to prefer one technique over the other. However, teams should be careful with the false impression of security afforded by “smart pumps”. Importantly, it should be clearly stated that efforts should be focused on the rationalization and simplification of the circuits and lines rather than searching for the best changeover technique. Sensitization to and training on the basics of hydraulics and fluid mechanics is essential for medical and nursing staff. Adequate medical devices with the smallest residual volumes, as well as the use of antireflux valves, and the most distal venous access so as to minimize contacts between the different drugs and avoid the propulsion of one drug by another should be recommended.



AUTEUR(S)
J.-D. RICARD, Y. MARTIN, C. BOTCHERBY, S. VILLARD, H. KALINOWSKI, A. BLIVET, D. DREYFUSS

Reçu le 29 décembre 2010.    Accepté le 5 janvier 2011.

MOTS-CLÉS
Relais de catécholamines, Réanimation

KEYWORDS
Changeover of catecholamines, Intensive care unit

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (87 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier