ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/3 - 2011  - pp.186-191  - doi:10.1007/s13546-011-0257-8
TITRE
Une maladie qui revient: la rougeole

TITLE
A disease that is coming back: measles

RÉSUMÉ

Après la diminution spectaculaire de la rougeole grâce à la vaccination, celle-ci est réapparue en 2008, où 604 cas ont été déclarés à l’Institut de veille sanitaire (InVS), puis 1 482 cas en 2009 et plus de 4 500 cas en 2010 (données provisoires au 5 janvier 2011). Le nombre de virus identifiés au Centre national de référence (CNR) a suivi une évolution parallèle. Cette épidémie est caractérisée par une atteinte plus spécifique des petits nourrissons: 4 % en 2008 et 9 % en 2010, et des sujets âgés de 20 ans ou plus: 17 % en 2008 et 38 % en 2010. La majorité des cas (82 %) survient évidemment chez des sujets non vaccinés contre la rougeole. Le nombre de cas hospitalisés a augmenté, passant de 18%en 2008 à 34 % en 2010. Le virus de l’épidémie est de génotype D4. Il apparaît en 2008, puis s’étend en 2009 et représente 98,8 % des souches en 2010. La souche épidémique est identique au virus détecté dans un petit foyer de rougeole en Vendée au dernier trimestre 2008: MVs/Montaigu.FRA/43.08 (D4). Le diagnostic moléculaire à partir d’un prélèvement nasopharyngé ou salivaire constitue l’approche la plus précoce, sensible et spécifique pour identifier une rougeole. Il permet aussi de connaître le génotype du virus.



ABSTRACT

After the tremendous decrease of measles due to vaccination, it reappeared in 2008, with 604 cases reported at the Institut de veille sanitaire (InVS), 1,482 cases reported in 2009, and more than 4,500 cases reported in 2010 (provisional data). The measles virus (MeV) was detected in parallel at the Centre national de référence (CNR). This outbreak was characterized by a specific attack among infants (4% in 2008 versus 9% in 2010) and young adults (17% in 2008 versus 38% in 2010). Most of the cases (82%) occurred in nonvaccinated persons. The number of hospitalized cases increased from 18% in 2008 to 34% in 2010. MeV genotype during this outbreak was D4. It appeared in 2008, spread in 2009, and represented 98.8% of the strains in 2010. The epidemiological MeV strain is identical to the one called MVs/Montaigu. FRA/43.08(D4) that caused a small outbreak of measles in the Vendee region during the last trimester of 2008. Molecular diagnosis from a nasopharyngeal or salivary sample is an early, sensitive, and specific way to prove measles in patients, allowing the identification of MeV genotypes as well.



AUTEUR(S)
F. FREYMUTH, J. DINA, B. MOUREZ, A. VABRET

Reçu le 24 février 2011.    Accepté le 27 février 2011.

MOTS-CLÉS
Rougeole, Épidémie, Génotype D4

KEYWORDS
Measles, Outbreak, D4 genotype

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (160 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier