ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/4 - 2011  - pp.312-318  - doi:10.1007/s13546-011-0270-y
TITRE
Intérêt des fibres en nutrition entérale en réanimation : de la théorie à la pratique

TITLE
Fibers in enteral nutrition formulas: from theory to practice

RÉSUMÉ

Si le bien-fondé de la nutrition entérale (NE) n’est plus discutable chez les sujets de réanimation, l’utilisation de formules enrichies en fibres alimentaires (FA) reste très controversée. Les FA ont des propriétés bénéfiques sur la santé en dehors de la réanimation qui ont fait leurs preuves scientifiques. Outre leurs propriétés fonctionnelles, les FA sont surtout intéressantes pour leurs effets métaboliques médiés par les métabolites issus de la fermentation colique, les acides gras à chaîne courte (AGCC), mais aussi par un certain type de FA, dites prébiotiques, qui favorisent l’émergence de souches bactériennes coliques bénéfiques pour la santé. Cependant, la très grande diversité de profil des FA les rend peu comparables, avec comme conséquence une discordance des résultats des études cliniques menées chez les patients de soins intensifs. Les résultats les plus intéressants concernent le contrôle glycémique par des FA solubles. Les résultats restent globalement non concluants quant à la prévention de la diarrhée en réanimation ou la constipation, même s’il existe une claire tendance à la régulation du transit. Le renforcement de la barrière intestinale et la diminution de la translocation bactérienne colique semblent bénéficier des effets des synbiotiques (prébiotiques associés à des probiotiques). Il est difficile à ce jour d’avoir une attitude consensuelle vis-à-vis d’un recours à une NE riche en fibres en soins intensifs. Seules des études de plus grande envergure, utilisant un seul type de FA y compris prébiotiques, pourront conduire à une vision plus claire dans ce domaine de la thérapie nutritionnelle.



ABSTRACT

Even though enteral nutrition has gained an indisputable position in the intensive care unit (ICU), the use of fiber-enriched formulas remains controversial. Healthpromoting features of dietary fibers (DF) outside the ICU reach a good level of evidence: alongside functional properties, DF have metabolic effects, mediated by short-chain fatty acids from colonic fermentation; some DF, named prebiotics, are a specific substrate of beneficial bacteria in the intestinal microbiota. However, the number and variety of compounds amongst DF make comparisons difficult, with consequently conflicting results of ICU clinical trials. The most promising results come from soluble fibers that help improve glycemic control. Although DF may help improve digestive health, prevention studies on diarrhea (except from partially hydrolysed guar gum) or constipation are not convincing. Reduced intestinal barrier permeability, leading to fewer bacterial translocation episodes, is a feature of synbiotic (prebiotics and probiotics together) use. A consensus on the use of DF in enteral nutrition formulas in the ICU is therefore difficult to reach. Only larger studies using the same DF (including prebiotics) may result in new recommendations for clinical practice.



AUTEUR(S)
G. ZEANANDIN, S.-M. SCHNEIDER, X. HÉBUTERNE

Reçu le 16 février 2011.    Accepté le 25 mars 2011.

MOTS-CLÉS
Nutrition entérale, Fibres alimentaires, Diarrhée, Glycémie, Prébiotiques, Synbiotiques

KEYWORDS
Enteral nutrition, Dietary fiber, Diarrhea, Glycemia, Prebiotics, Synbiotics

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (111 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier