ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/4 - 2011  - pp.297-303  - doi:10.1007/s13546-011-0287-2
TITRE
Incrétines et nutrition entérale

TITLE
Incretins and enteral nutrition

RÉSUMÉ

Contrairement à la nutrition parentérale, la nutrition entérale provoque la sécrétion d’hormones digestives dont les incrétines. Ces hormones, le GLP-1 (glucagon-like peptide-1) et le GIP (glucose dependent insulinotropic polypeptide), potentialisent la sécrétion d’insuline et inhibent la sécrétion de glucagon. Leur sécrétion est dépendante de l’absorption des nutriments, notamment des lipides qui sont les plus forts stimulateurs de leur sécrétion. Leurs actions ne se limitent pas à la sécrétion d’insuline. GIP et GLP-1 améliorent aussi l’insulinosensibilité. Le GIP, en stimulant la lipogenèse adipocytaire, représente un vrai système intégratif entéroadipocytaire favorisant l’anabolisme. GIP et GLP-1 inhibent la sécrétion acide gastrique, ralentissent le transit en agissant sur la motricité intestinale, améliorent la vascularisation mésentérique et la trophicité digestive. Le GLP-1, hormone du frein iléal, ralentit la vidange gastrique, ce qui ralentit l’absorption des glucides et diminue leur effet sur la glycémie. Compte tenu de ces différentes propriétés, la nutrition entérale, en stimulant ces hormones, a un effet bénéfique sur l’équilibre glycémique. Cet effet est également observé lorsqu’elle est associée à la nutrition parentérale. Les effets favorables de la nutrition entérale sur l’inflammation intestinale, sur la vascularisation et la cicatrisation, observés en pratique clinique, pourraient être en grande partie liés à ces effets hormonaux, qui sont très probablement prolongés et accentués du fait de la durée d’administration. Il est également probable que ces effets soient variables selon le site d’administration.



ABSTRACT

In contrast to parenteral nutrition, enteral nutrition induces the secretion of gastro-intestinal hormones including incretines. Glucagon-like peptide-1 (GLP-1) and glucose dependent insulinotropic polypeptide (GIP) potentiate insulin production but also inhibit glucagon secretion. GIP and GLP-1 secretion depends upon nutriment absorption and especially lipids that highly stimulate their production. However, their action is not limited to insulin secretion. GIP and GLP-1 also improve sensitivity to insulin. By stimulating adipocytal lipogenesis, GIP appears to be a real entero-adipocytal integrative system that improves anabolism. GIP and GLP-1 inhibit acid gastric secretion, slow down transit by altering intestinal motility, and improve mesentric vascularisation and digestive trophicity. GLP-1, the hormone of ileal break, slows down gastric emptying, which decreases carbohydrate absorption, limiting their impact on blood glucose level. If considering the properties of the hormones which secretion is mediated by incretins, enteral nutrition may improve blood glucose balance. Improvement also occurs when enteral nutrition is associated with parenteral nutrition. Favourable impact of enteral nutrition on intestinal inflammation, vascularisation, and healing process may be related to these hormonal effects, most probably enhanced when nutrition is administered for prolonged periods. Finally, enteral nutrition impact may also depend on its site of administration.



AUTEUR(S)
D. QUILLIOT, A. MALGRAS, C. ZALLOT, O. ZIEGLER

Reçu le 18 avril 2011.    Accepté le 6 mai 2011.

MOTS-CLÉS
Incrétines, Nutrition entérale, Glucagon-like peptide-1, Glucose-dependent insulinotropic polypeptide

KEYWORDS
Incretins, Enteral nutrition, Glucagon-like peptide-1, Glucose-dependent insulinotropic polypeptide

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (196 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier