ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/6 - 2011  - pp.525-529  - doi:10.1007/s13546-011-0313-4
TITRE
Organisation et perspectives des SMUR pédiatriques en France — Résultats de l’enquête du GFRUP

TITLE
Organization and perspectives of the paediatric mobile intensive care units in France — Results of the GFRUP survey

RÉSUMÉ

Depuis 35 ans, des Services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) spécialisés néonatals et pédiatriques assurent les transports d’enfants en détresse. Cette spécialisation du transport a permis d’améliorer la qualité de la prise en charge et du transfert des enfants. Le cadre réglementaire français a évolué avec la parution en 2005 d’une circulaire de la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) déclinant l’organisation des transports interhospitaliers selon trois modes (médicalisé, infirmier ou ambulancier) et détaillant les missions et moyens humains et matériels propres à chacun. L’état des lieux réalisé en 2011 par le Groupe francophone de réanimation et d’urgences pédiatriques (GFRUP) révèle que la majorité des régions françaises bénéficie actuellement d’équipes de SMUR spécialisés avec des organisations et des bilans d’activité très variables selon les sites. Les effectifs médicaux dédiés sont restreints, mais les moyens paramédicaux augmentent. Les principaux SMUR pédiatriques effectuent des transferts primaires et des secondaires de grands enfants et participent à la régulation des appels pédiatriques. Le groupe national des SMUR pédiatriques coordonne actuellement les projets de développement de la spécialité, d’enseignement, d’évaluation et de recherche.



ABSTRACT

Since 35 years, transportation of critically ill children is provided by neonatal and paediatric specialized mobile intensive care units (SMUR), which significantly improved patient support and transfer. Since 2005, the French regulation progressed when the Directorate for Hospitalization and Organization of Care classified interhospital transport into three categories according to the health care provider present during the transport (doctor in medicine, nurse or paramedics). It also detailed the objectives as well as the human and material resources required for each kind of transport. Further, a study conducted in 2011 by the French-speaking group of paediatric intensive care and emergency medicine (GFRUP) showed that most of the French regions have already got specialized SMUR teams, although their organization and activity reports still considerably varied according to their location. The dedicated medical staffs remained limited, while nursing staffs increased. Currently, the main paediatric SMUR teams perform primary transports and secondary transports of older children and take part in the regulation of paediatrician calls. The national group of paediatric SMUR coordinates various projects, aiming to develop teaching, evaluation and research within the speciality.



AUTEUR(S)
J. NAUD, J.-L. CHABERNAUD

Reçu le 29 juin 2011.    Accepté le 27 septembre 2011.

MOTS-CLÉS
Préhospitalier, Transport, Pédiatrie, SMUR pédiatrique, Réseau périnatal

KEYWORDS
Prehospital, Transport, Paediatrics, Paediatric emergency transport team, Neonatal network

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (221 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier