ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 20/6 - 2011  - pp.493-501  - doi:10.1007/s13546-011-0327-y
TITRE
Intoxication au monoxyde de carbone et place de l’oxygénothérapie hyperbare

TITLE
Carbon monoxide poisoning: what about hyperbaric oxygen?

RÉSUMÉ

Le traitement par oxygénothérapie hyperbare (OHB) lors des intoxications au monoxyde de carbone est utilisé depuis plus de 50 ans. Néanmoins, le protocole à appliquer et le sous-groupe de patients pouvant bénéficier de l’OHB restent débattus. La physiopathologie de l’intoxication au monoxyde de carbone est complexe, expliquant la diversité des tableaux cliniques retrouvés neurologiques (troubles de la conscience et syndrome postintervallaire) mais aussi cardiaques (ischémie à coronaires saines notamment). La physiopathologie fait intervenir une hypoxie anémique par formation de carboxyhémoglobine mais aussi une hypoxie hypoxique par blocage de la chaîne respiratoire au niveau de la cytochrome oxydase, un stress oxydatif et des lésions d’ischémie-reperfusion. La carboxyhémoglobine (veineuse ou artérielle) n’est pas à prendre en compte pour le traitement; le dosage de la troponine Ic au moindre doute est souhaitable. Les bases de traitement par l’OHB reposent d’abord sur des arguments physiopathologiques: détoxification plus rapide des protéines héminiques, effet antioxydant et amélioration de la physiologie cérébrale (diminution de la pression intracrânienne, diminution de l’oedème et préservation de la zone de pénombre). Les autres arguments sont issus des essais thérapeutiques randomisés. Quatre des cinq études randomisées utilisant une OHB avec une pression supérieure à 2 ATA étaient positives. Deux études à 2 ATA étaient négatives. Ainsi, les recommandations européennes et américaines suggèrent l’utilisation d’OHB à 2,5 ATA au moins dans les situations à risque de séquelles neurologiques (tout signe neurologique objectif y compris perte de connaissance), en cas d’atteinte cardiaque ou de grossesse. Il faut insister sur un traitement par oxygénothérapie à fort débit pendant 8-12 heures en cas de non-indication de l’OHB.



ABSTRACT

Hyperbaric oxygen (HBO) is used since more than 50 years for carbon monoxide poisoning. However, HBO protocols and indications are still debated. Neurological (coma and delayed neuropsychological sequelae) and cardiac (ischemic changes with normal coronary arteries) clinical scenarios are explained by complex mechanisms. Carboxyhemoglobin formation, cytochrome oxydase inhibition, oxidative stress, as well as ischemia-reperfusion phenomenon are among these mechanisms. Venous and arterial carboxyhemoglobin levels are not correlated with the patient’s final prognosis and thus not mandatory for indicating the treatment. Conversely, troponin IC measurement is strongly recommended if myocardial involvement is suspected. HBO treatment relies on mechanistic bases: earlier detoxification, anti-oxidant properties, and improvement in cerebral physiology (decrease in intracranial pressure and oedema, and ischemic penumbra preservation). Clinical basis is assessed by the results of the randomized clinical trials (RCTs). Four among the 5 RCTs using > 2 ATA OHB protocols were positive. Two RCTs at 2 ATA level were negative. Therefore, international guidelines recommend OHB with at least 2.5 ATA in patients at risk of delayed neuropsychological sequelae, whatever the objective neurological signs are, in pregnant women, and patients with myocardial involvement. If OHB is not required, normobaric oxygen with high flow rates during at least 8-12 hours is mandatory.



AUTEUR(S)
R. FAVORY, J. POISSY, E. PARMENTIER, D. MATHIEU

Reçu le 5 juillet 2011.    Accepté le 18 octobre 2011.

MOTS-CLÉS
Oxygénothérapie hyperbare, Intoxication au monoxyde de carbone

KEYWORDS
Hyperbaric oxygen, Carbon monoxide poisoning

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (216 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier