ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/1 - 2012  - pp.3-8  - doi:10.1007/s13546-011-0337-9
TITRE
Les prélèvements microbiologiques ont-ils encore une place dans le diagnostic de pneumopathie acquise sous ventilation mécanique ?

TITLE
Is there still a place for microbiological sampling for the diagnosis of ventilator-associated pneumonia?

RÉSUMÉ

Le diagnostic de la pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PAVM) se base sur un ensemble de signes peu spécifiques. Plusieurs indicateurs ont été testés pour améliorer la performance de ce diagnostic. Aucun ne démontre, à l’heure actuelle, un apport substantiel, que ce soit la quantification des paramètres cliniques par un score tentant de globaliser l’ensemble des informations, le score clinique d’infection pulmonaire (CPIS) ou les marqueurs biologiques recherchés tant dans le sérum comme la procalcitonine ou la protéine C réactive (CRP), que dans le liquide de lavage bronchoalvéolaire (LLBA), comme le soluble Triggering Receptor Expressed on Myeloid Cells 1 (s-TREM 1), l’endotoxine, les fibres d’élastine, la protéine 10 des cellules Clara ou les cytokines pro-inflammatoires. L’examen direct des prélèvements endotrachéaux, et surtout du LLBA, par la mise en évidence de cellules contenant des bactéries apporterait, seul, une information utile. On ne peut donc pas se passer de la microbiologie.



ABSTRACT

Diagnosis of ventilator-associated pneumonia (VAP) is based on non-specific clinical signs. Several indicators have been tested in order to improve the accuracy of VAP diagnosis. The quantification of clinical parameters by using the clinical pulmonary infection score (CPIS), however, failed to improve the specificity of the diagnosis. This was the same for all the biomarkers tested either in the serum (procalcitonin, C-reactive protein) or in the bronchoalveolar lavage (BAL) fluid [soluble triggering receptor expressed on myeloid cells 1 (sTREM 1), elastin fibers, endotoxin, pro-inflammatory cytokines, Clara cell protein 10]. The microscopic examination of endotracheal samples alone, especially of the BAL fluid, may provide useful information for the detection of infected cells. Thus, microbiology is still needed.



AUTEUR(S)
N. LAYIOS, P. DAMAS

Reçu le 18 juillet 2011.    Accepté le 1 novembre 2011.

MOTS-CLÉS
Pneumonie acquise sous ventilation, Biomarqueur, Score clinique d’infection pulmonaire, s-TREM 1, Procalcitonine

KEYWORDS
Ventilator-associated pneumonia, Biomarker, Clinical pulmonary infection score, sTREM 1, Procalcitonin

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (115 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier