ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/1 - 2012  - pp.88-95  - doi:10.1007/s13546-011-0441-x
TITRE
Pour ou contre la ventilation à percussions intrapulmonaires en réanimation ?

TITLE
Intrapulmonary percussive ventilation in the intensive care unit: a pro-con debate

RÉSUMÉ

L’utilité de la ventilation à percussions intrapulmonaires (IPV) en réanimation fait l’objet de controverses en raison du manque de preuves scientifiques quant à ses principes d’action et à ses bénéfices thérapeutiques. L’impact de l’IPV rapporté dans la littérature médicale concerne l’amélioration du drainage bronchique, le recrutement de territoires pulmonaires mal ventilés et l’amélioration des échanges gazeux, particulièrement chez des patients manquant de participation active à d’autres techniques de kinésithérapie de désencombrement, du fait de la sédation, du manque de compliance, de l’instabilité clinique, de la faiblesse ou de la fatigue musculaire respiratoire. Le rôle préventif de l’IPV chez des patients souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive à risque élevé d’exacerbation est relativement bien décrit. L’emploi régulier de l’IPV chez les patients intubés ou trachéotomisés semble aider à limiter le taux de pneumonies nosocomiales et à réduire les durées de séjour en réanimation. Cependant, le manque de données scientifiques, la complexité de sa mise en oeuvre et le manque de monitorage adéquat constituent un frein à son utilisation systématique. L’IPV pourrait trouver sa place en réanimation en cas d’échec des techniques conventionnelles de kinésithérapie respiratoire, mais son utilité mérite d’être mieux étudiée.



ABSTRACT

Effectiveness of intrapulmonary percussion ventilation (IPV) in the intensive care unit (ICU) remains controversial due to the lack of evidence regarding its principles and therapeutic benefits. IPV impact in medical literature targets improvement of airway clearance and gas exchange as well as recruitment of poorly ventilated lung areas, particularly in patients lacking active participation in other techniques of chest physiotherapy because of sedation, clinical instability, respiratory muscle fatigue or weakness, or due to non-compliance. IPV preventive role in patients with chronic obstructive pulmonary disease at high risk of exacerbation is relatively well described. Regular IPV use in patients with tracheal intubation or tracheostomy seems to reduce the rate of hospital-acquired pneumonia and the length of ICU stay. However, lack of bibliographic support and complexity of implementation and adequate monitoring represent a significant barrier to its routine use in the ICU. IPV seems to find a place when conventional techniques of chest physiotherapy fail.



AUTEUR(S)
G. RIFFARD, M. TOUSSAINT

Reçu le 31 août 2011.    Accepté le 5 décembre 2011.

MOTS-CLÉS
Désencombrement, Kinésithérapie respiratoire, Ventilation à percussion intrapulmonaire, Réanimation

KEYWORDS
Airway clearance, Chest physiotherapy, Intrapulmonary percussive ventilation, Intensive care unit

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (624 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier