ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/4 - 2012  - pp.406-410  - doi:10.1007/s13546-012-0486-5
TITRE
La calorimétrie indirecte : un outil précis trop peu utilisé

TITLE
Indirect calorimetry: a rarely used specific tool

RÉSUMÉ

La calorimétrie indirecte est la méthode de référence pour mesurer la dépense énergétique au repos. En réanimation, le calcul des besoins caloriques est réalisé à l’aide des formules plutôt qu’avec la calorimétrie indirecte. Les formules sont peu précises, mais d’un autre côté, la calorimétrie indirecte présente des limitations techniques et financières. Mal évaluer la demande énergétique d’un patient et ne pas lui administrer la compensation calorique requise peut aboutir à des conséquences délétères. Un déficit énergétique augmente la morbidité, le risque d’infection, la dénutrition et le délai de cicatrisation. Un excès calorique prolonge la ventilation mécanique, augmente les risques d’infection, surtout si la nutrition parentérale est utilisée. C’est pourquoi il est recommandé de réaliser la calorimétrie indirecte quand l’état clinique du patient le permet.



ABSTRACT

Indirect calorimetry is recognized as the gold standard in the assessment of energy expenditure in clinical nutrition. In the intensive care setting, only a small proportion of patients are evaluated, using this tool, and most of the practitioners use predictive equations. These equations, however, have a little accuracy and could lead to large mistakes. On the other hand, indirect calorimetry technique has limitations, such as financial aspects, patient’s clinical conditions of ventilation and stability, and lack of air leakage. The consequences of mistaking energy requirements have been recently studied in many prospective studies. Underfeeding seems to lead to increased malnutrition and its deleterious consequences, while overnutrition can induce increased infection rate (catheter-related infections and ventilator associated pneumonia), mainly if parenteral nutrition is used. Therefore, the use of a goal-directed protein-energy target is recommended and indirect calorimetry may be useful in the determination of this goal.



AUTEUR(S)
P. SINGER, J. SINGER

Reçu le 12 février 2012.    Accepté le 16 avril 2012.

MOTS-CLÉS
Calorimétrie indirecte, Dépense énergétique, Calories, Soins intensifs

KEYWORDS
Indirect calorimetry, Resting energy expenditure, Intensive care, Calories

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (105 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier