ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/4 - 2012  - pp.493-505  - doi:10.1007/s13546-012-0497-2
TITRE
Staphylococcus aureus résistant à la méticilline en réanimation

TITLE
Methicillin-resistant Stahylococcus aureus in the intensive care unit

RÉSUMÉ

Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) est un pathogène majeur, responsable d’un nombre important d’infections chez les patients en réanimation. Les infections sévères liées au SARM sont associées à une augmentation de la mortalité, en comparaison aux infections liées aux souches sensibles à la méticilline. Cependant, après ajustement pour les facteurs confondants, la mortalité est comparable entre les infections à SARM et à S. aureus sensible à la méticilline. La prévalence des SARM a considérablement diminué en France ces dernières années, grâce en partie aux mesures préventives appliquées notamment dans les services de réanimation. Les souches de S. aureus résistantes ou intermédiaires à la vancomycine y sont encore rares. Le SARM communautaire, dont l’incidence est également faible en France, est responsable d’une mortalité élevée en raison d’une virulence accrue en comparaison aux souches associées aux soins. Des caractéristiques génomiques permettent de différencier les souches de SARM communautaires de celles associées aux soins. L’objectif de cette revue est de faire une mise au point sur les données épidémiologiques récentes concernant le SARM et de discuter les différentes mesures préventives proposées pour limiter la diffusion de cette bactérie multirésistante.



ABSTRACT

Methicillin resistant Staphylococcus aureus (MRSA) is responsible for a large number of infections in the intensive care unit (ICU). Severe infections related to MRSA are associated with a high rate of mortality and morbidity. However, after adjustment for confounding factors, mortality is similar in patients with infections related to MRSA and those with infections related to methicillinsensitive S. aureus. The prevalence of MRSA has dramatically decreased in France, which is due to the preventive measures used in ICUs and hospitals. Strains of MRSA that are resistant or intermediate to vancomycin are rare in France. Community-acquired MRSA, which are also rare in France, are responsible for increased mortality because of their higher virulence compared to healthcare-associated strains. Genomic characteristics allow differentiating community-acquired from healthcare-associated MRSA strains. The objective of this review is to provide recent epidemiologic data on MRSA, and to discuss recent findings on preventive measures aiming to reduce the spread of MRSA.



AUTEUR(S)
A. KOUATCHET, M. EVEILLARD

MOTS-CLÉS
Staphylococcus aureus méticilline résistant, SARM, Unité de soins intensifs, Épidémiologie, Facteur de risque, Prévention

KEYWORDS
Methicillin resistant Staphylococcus aureus (MRSA), Intensive care units, Epidemiology, Risk factors, Prevention, Infection control

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (203 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier