ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/4 - 2012  - pp.506-510  - doi:10.1007/s13546-012-0505-6
TITRE
Recherche en réanimation: consentement et information. Partie I : rappels historiques et considérations éthiques

TITLE
Research in ICU: consent and information. Part I: historical recalls and ethical reflections

RÉSUMÉ

La réanimation, par la gravité de l’état de ses malades et par l’utilisation d’une haute technologie, met en évidence la nécessité et la fragilité du consentement. À la suite du procès de Nuremberg jugeant les crimes médicaux nazis, le code de Nuremberg a rendu obligatoire la sollicitation du consentement des patients pour toute recherche. Cette dérive extrême a montré l’ambiguïté du statut du patient, à la fois traité comme exemplaire d’une espèce biologique et comme individu singulier et unique. Plusieurs courants philosophiques et idéologiques s’affrontent, insistant soit sur le progrès de la science pour le bien de l’humanité au détriment des individus, soit sur l’humanité inaliénable de chaque individu. La tentation de faire progresser la connaissance scientifique à tout prix, a conduit à la production régulière de textes protecteurs des droits du patient. Les progrès techniques complexifient ce consentement et vont jusqu’à ébranler la définition de l’humanité.



ABSTRACT

With severely ill patients and use of high-tech methods, intensive care medicine highlights the need and limitations of the informed consent. Following Nuremberg trial of Nazi medical crimes, the Nuremberg code made patients’ consent mandatory for medical research. Such a decision showed the ambiguity of the patient’s status, considered as sample of a biological species but also as a single and unique person. Several philosophical and ideological currents disagree, emphasizing either science advancement for the good of humanity to the detriment of the person, or the inalienable humanity of each single person. The temptation to increase the scientific knowledge at any price has led to the ongoing need to produce new texts to protect patients’ rights. New technologies make patients’ consent increasingly complex, questioning the actual definition of humanity.



AUTEUR(S)
L. HADDAD, A. LAUTRETTE, L. CHALUMEAU-LEMOINE, D. FOLSCHEID, D. DREYFUSS

Reçu le 11 juin 2012.    Accepté le 18 juin 2012.

MOTS-CLÉS
Autonomie, Consentement, Éthique, Recherche, Utilitarisme, Vulnérabilité

KEYWORDS
Autonomy, Consent, Ethics, Research, Utilitarianism, Vulnerability

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (104 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier