ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/5 - 2012  - pp.547-554  - doi:10.1007/s13546-012-0491-8
TITRE
Utilisation de la dialyse MARS en toxicologie

TITLE
MARS albumin dialysis in toxicology

RÉSUMÉ

On porte un intérêt croissant aux développements récents des dispositifs bioartificiels et non bioartificiels de suppléance destinés à traiter l’insuffisance hépatique. La dialyse à l’albumine avec le Molecular Adsorbent Recirculating System (MARS) est le système non cellulaire le plus utilisé. L’objectif est d’épurer les substances liées à l’albumine qui peuvent jouer un rôle dans la physiopathologie de l’insuffisance hépatique et dans l’apparition des défaillances extrahépatiques secondaires. Le système MARS est également capable de diminuer la concentration plasmatique de nombreux médicaments liés à l’albumine.

En toxicologie, l’utilisation de MARS peut être envisagée dans deux types de situations. La première indication est l’insuffisance hépatique aiguë d’origine toxique (comme avec le paracétamol ou les champignons hépatotoxiques) où le rôle de MARS n’est pas tant d’éliminer la substance toxique en cause, que d’épurer les toxines hydrophobes secondaires à l’insuffisance hépatique. L’amélioration de l’encéphalopathie hépatique, de l’état hémodynamique et la diminution de la bilirubine sont les témoins d’efficacité du traitement. La seconde indication concernerait l’élimination de médicaments liés à l’albumine en cas de surdosage (phénytoine, théophylline, antagonistes calciques, valproate de sodium); mais la dialyse MARS représente une option thérapeutique non encore validée.

En pratique, la technique peut être utilisée dans les centres expérimentés pour les insuffisances hépatiques graves, en particulier celles d’origine toxique, ou plus rarement, dans le cadre d’intoxications par certains médicaments lorsque le risque vital, notamment de cause cardiovasculaire, est mis en jeu.



ABSTRACT

There is a growing interest of both bioartificial and non bioartificial devices to provide a support in patients with liver failure. Albumin dialysis with the Molecular Adsorbent Recirculating System (MARS) is the most used non bioartificial system. Its goal is to remove albumin-bound substances that may play a role in the pathophysiology of liver failure and in the onset of extrahepatic organ failure. The system is also able to decrease plasma concentrations of drugs that bind to albumin.

In toxicology, MARS can be considered in two situations. The first indication is the treatment of acute liver failure from toxic origin, including acetaminophen and amatoxincontaining mushrooms: in this setting, the role of MARS is more to remove hydrophobic toxins produced as consequence of liver failure than to eliminate the initial toxicant. Improvement of hepatic encephalopathy, hemodynamic status, and decreased bilirubin assess MARS-based treatment efficacy. The second indication could be to enhance the elimination of albumin-bound toxicants in cases of severe overdose including phenytoin, theophylline, calcium-channel blockers and valproic acid; however, in this indication, MARS dialysis is still not a widely accepted therapeutic option.

In clinical practice, MARS technique should be used in experienced centers for severe liver failure, particularly those from toxic origin, and more rarely for life-threatening poisonings with albumin-bound drugs, particularly when cardiovascular failure occurs.



AUTEUR(S)
C. CAMUS

Reçu le 19 mars 2012.    Accepté le 9 mai 2012.

MOTS-CLÉS
Dialyse à l’albumine, Molecular Adsorbent Recirculating System (MARS), Insuffisance hépatique aiguë, Détoxification hépatique, Intoxication

KEYWORDS
Albumin dialysis, Molecular Adsorbent Recirculating System (MARS), Acute liver failure, Liver detoxification, Poisoning

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (196 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier