ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/S2 - 2012  - pp.339-346  - doi:10.1007/s13546-011-0332-1
TITRE
Syndromes pneumorénaux

TITLE
Pulmonary-renal syndrome

RÉSUMÉ

Le syndrome pneumorénal est une entité nosologique associant une atteinte pulmonaire et rénale secondaire à une vascularite. Les principales causes sont les vascularites à autoanticorps anticytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA) et le syndrome de Goodpasture, mais d’autres pathologies auto-immunes sont parfois responsables de ce tableau clinique caractérisé par une hémoptysie avec dyspnée, une anémie parfois sévère et une insuffisance rénale aiguë par glomérulonéphrite rapidement progressive. Le diagnostic positif repose sur le bilan biologique d’autoimmunité, le lavage bronchoalvéolaire et la biopsie rénale, qui permettent également d’éliminer les autres causes de détresse respiratoire ou d’insuffisance rénale aiguë. L’identification rapide de la pathologie sous-jacente est essentielle, car elle permet l’initiation précoce du traitement spécifique, ce qui est essentiel pour améliorer le pronostic vital (25 à 50 % de mortalité pour les cas nécessitant la réanimation) et limiter les séquelles rénales. Les progrès thérapeutiques de ces dernières années ont permis de définir le traitement de référence de ces pathologies, associant corticoïdes, immunosuppresseurs (cyclophosphamide ou rituximab) et échanges plasmatiques dans la majorité des cas.



ABSTRACT

Pulmonary-renal syndrome is characterized by lung and kidney diseases due to small-vessel vasculitis. It is mainly caused by antineutrophil cytoplasmic antibodies (ANCA)-related vasculitis and Goodpasture’s syndrome, but several other auto-immune diseases can be associated with this clinical presentation. Diffuse alveolar haemorrhage is caused by haemoptysis, dyspnoea, and anaemia, whereas acute renal failure with proteinuria and haematuria occurs due to rapidly progressive glomerulonephritis. Diagnosis is based on positivity of specific auto-antibodies, presence of blood on bronchoscopic alveolar lavage, and presence of specific glomerular lesions on the renal biopsy. The underlying auto-immune disorder must be identified as soon as possible in order to initiate specific treatment. Recent therapeutic protocols involving corticosteroids and immunosuppressive drugs such as cyclophosphamide or rituximab, associated with plasma exchanges have significantly improved the prognosis of this syndrome, which is still a difficult diagnostic and therapeutic challenge in the intensive care unit.



AUTEUR(S)
A. KARRAS

Reçu le 8 octobre 2011.    Accepté le 18 octobre 2011.

MOTS-CLÉS
Vascularite, Hémorragie intra-alvéolaire, Glomérulonéphrite extracapillaire, Anticorps anticytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA), Anticorps antimembrane basale glomérulaire

KEYWORDS
Vasculitis, Alveolar haemorrhage, Extracapillary glomerulonephritis, Antineutrophil cytoplasmic antibodies (ANCA), Antiglomerular basement membrane antibodies

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (255 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier