ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 21/S2 - 2012  - pp.319-324  - doi:10.1007/s13546-011-0419-8
TITRE
Comment gérer l’hypertension intracrânienne réfractaire ?

TITLE
How to manage refractory intracranial hypertension?

RÉSUMÉ

L’hypertension intracrânienne (HTIC) est l’une des causes majeures de lésions secondaires survenant dans les suites d’un traumatisme crânien grave. Dans cet article, nous présentons une revue des thérapies actuellement disponibles pour le traitement de l’HTIC réfractaire, définie comme une HTIC ne répondant pas aux thérapies de première ligne. Les thérapies de seconde ligne disponibles pour le traitement de l’HTIC réfractaire sont : l’hypothermie induite, le contrôle de la pression de perfusion cérébrale, l’hyperventilation transitoire, les barbituriques et la crâniectomie décompressive. Mise à part la crâniectomie décompressive, ces traitements font l’objet de recommandations par la Brain Trauma Foundation (BTF). Malheureusement, le niveau d’évidence scientifique supportant ces traitements est généralement faible à modéré. Cette relative faiblesse des données de la littérature s’explique probablement pour partie par le fait que les traumatismes crâniens graves sont extrêmement hétérogènes et nécessitent une approche multimodale et individualisée, ce qui rend la conduite d’études cliniques randomisées très compliquée. Néanmoins, les études en cours, telles que celles menées sur l’hypothermie induite (EUROTHEM3235) et sur la crâniectomie décompressive (RESCUEicp), pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour la prise en charge de l’HTIC réfractaire.



ABSTRACT

Intracranial hypertension is one of the major causes of secondary injury in traumatic brain injury leading to a significant burden of morbidity and mortality. We here present a review of available therapies for the treatment of refractory intracranial hypertension that is defined as an intracranial hypertension that does not respond to the firstline therapies. Second-line therapies that are available for the treatment of refractory intracranial hypertension include mild induced hypothermia, inotropes, and vasopressors for the control of cerebral perfusion pressure, transient hyperventilation, barbiturates, and decompressive craniectomy. Apart from decompressive craniectomy, these therapies are supported by the last guidelines published by the Brain Trauma Foundation (BTF). However, the level of evidence supporting them is low to moderate. This is probably partly explained by the fact that traumatic brain injury is extremely heterogeneous and requires multimodal and individualised care, which makes randomised clinical trials difficult to set up. On-going studies like those conducted on induced hypothermia (EUROTHERM3235) and on decompressive craniectomy (RESCUEicp) may lead to new perspectives for the management of patients suffering from refractory intracranial hypertension.



AUTEUR(S)
P.-Y. MACHUROT, D. LEDOUX

Reçu le 26 octobre 2011.    Accepté le 14 novembre 2011.

MOTS-CLÉS
Pression intracrânienne, Hypertension intracrânienne, Traumatisme crânien

KEYWORDS
Intracranial pressure, Intracranial hypertension, Traumatic brain injury

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (123 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier