ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/1 - 2013  - pp.14-23  - doi:10.1007/s13546-012-0534-1
TITRE
Dyspnée au cours de l’assistance ventilatoire mécanique

TITLE
Dyspnea under mechanical ventilatory support

RÉSUMÉ

Optimiser le confort des patients hospitalisés en réanimation est un objectif majeur pour tout clinicien. La prise en charge de la douleur fait ainsi l’objet d’une attention particulière, mais tel n’est pas le cas de l’inconfort respiratoire en général et de la dyspnée en particulier. Pourtant, les quelques données publiées à ce sujet suggèrent que la dyspnée est fréquente et sévère chez les patients recevant une assistance ventilatoire mécanique. À moyen terme, la dyspnée participe à l’expérience traumatisante que constitue un séjour en réanimation et pourrait contribuer à la genèse du syndrome de stress post-traumatique correspondant. De plus, la dyspnée est associée à un allongement de la durée de ventilation. Outre les stimuli centraux comme la fièvre et l’anémie, les principaux déterminants de la dyspnée en réanimation sont l’anxiété et l’assistance ventilatoire elle-même. Ainsi, dans 35 % des cas, optimiser les réglages du ventilateur diminue l’intensité de la dyspnée. Ces informations plaident pour une intégration de la dyspnée aux schémas de surveillance des patients de réanimation. Ils plaident aussi pour la réalisation de plus larges études évaluant la prévalence et les conséquences de la dyspnée en réanimation ainsi que l’impact de mesures visant à la minimiser.



ABSTRACT

Intensive care unit (ICU) patients are continuously exposed to various unpleasant sensations that are sources of discomfort. Growing attention has been given to the detection and treatment of pain, but not yet to dyspnea. However, growing evidence suggests that dyspnea is frequent and severe in mechanically ventilated ICU patients. Various evidences suggest that dyspnea contributes to make ICU stay a traumatizing experience and also to the genesis of posttraumatic stress disorders. In addition, dyspnea seems to be associated with longer durations of mechanical ventilation. In mechanically ventilated ICU patients, dyspnea is independently associated with anxiety and mechanical ventilation itself. Optimization of ventilator settings alleviates dyspnea, at least in 35% of the patients. Taken together, these data suggest that dyspnea should be monitored on a regular basis in mechanically ventilated patients. Large multicenter studies are needed to determine the prevalence of dyspnea in mechanically ventilated patients and to delineate its clinical consequences. The impact of strategies aiming at reducing dyspnea should also be evaluated.



AUTEUR(S)
M. SCHMIDT, Mathieu RAUX, C. MORELOT-PANZINI, T. SIMILOWSKI, A. DEMOULE

Reçu le 23 août 2012.    Accepté le 15 octobre 2012.

MOTS-CLÉS
Assistance ventilatoire, Dyspnée, Anxiété, Inconfort respiratoire, Syndrome de stress post-traumatique

KEYWORDS
Mechanical ventilation, Dyspnea, Anxiety, Respiratory discomfort, Post-traumatic stress syndrome

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (229 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier