ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/3 - 2013  - pp.250-256  - doi:10.1007/s13546-013-0689-4
TITRE
Nouvelles techniques pour lutter contre le biofilm de la sonde d’intubation

TITLE
Technological advances for prevention of biofilm in endotracheal tubes

RÉSUMÉ

Le biofilm bactérien qui se dépose dans la sonde d’intubation est un des mécanismes de développement des pneumonies acquises sous ventilation mécanique (PAVM), par détachement spontané ou lors des aspirations trachéales. L’argent a des propriétés antibactériennes. L’imprégnation des sondes par l’argent est bien tolérée chez le patient intubé plusieurs jours. Ce procédé réduit le biofilm de la sonde d’intubation à la fois dans les modèles animaux et chez l’homme. Une baisse significative de la colonisation pulmonaire n’a été montrée que sur des modèles animaux. Chez le patient intubé, une seule étude randomisée prospective multicentrique à ce jour a montré l’efficacité d’une sonde imprégnée d’argent dans la diminution du taux de PAVM, mais sans réduction consécutive de la durée de ventilation ni de la mortalité. Cette étude a été très critiquée et ne permet pas de retenir actuellement la sonde imprégnée d’argent comme technique de routine pour prévenir la PAVM. D’autres techniques consistant à aspirer, à brosser ou à détruire le mucus par photosensibilisation sont en cours d’évaluation et n’ont pour l’instant démontré leur efficacité que sur la diminution du biofilm.



ABSTRACT

One of the mechanisms implicated in the development of ventilator-associated pneumonia (VAP) is biofilm formation in the endotracheal tube. Biofilm can be dislodged during aspirations and transferred to the sterile bronchial tract. Silver has an effective broad-spectrum antimicrobial activity. Silver-coated endotracheal tubes are well-tolerated, even in patients intubated for several days. This device has been shown to block biofilm formation in both animal and human studies. However, a clear decrease in lung colonization has only been observed in animals. To date, only one randomized multicenter human study has shown a decrease in VAP incidence in patients intubated with silver-coated tubes. However, neither ventilation duration nor mortality rate have been consequently reduced. This study is still debated and silver-coated endotracheal tubes not recommended to prevent VAP. Other technological interventions including the use of mucus shaver, mucus slurper, and biofilm photodynamic therapy have been shown efficient to reduce endotracheal tube biofilm; however they are still under evaluation.



AUTEUR(S)
A. BOYER, B. CLOUZEAU, H.N. BUI, F. VARGAS, G. HILBERT, D. GRUSON

Reçu le 5 décembre 2012.    Accepté le 11 avril 2013.

MOTS-CLÉS
Biofilm, Pneumopathie acquise sous ventilation mécanique, Sonde d’intubation, Prévention

KEYWORDS
Biofilm, Ventilator-associated pneumonia, Endotracheal tube, Prevention

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (177 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier