ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/S2 - 2013  - pp.336-342  - doi:10.1007/s13546-012-0566-6
TITRE
Nouveautés thérapeutiques sur le SDRA

TITLE
New therapeutic strategies in ARDS

RÉSUMÉ

Le traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) fait l’objet, depuis longtemps, de nombreux travaux de recherche, sources d’intenses controverses. L’actualité dans ce domaine est riche et très variée. Les effets sur le pronostic du SDRA de traitements couramment utilisés ont pu récemment être précisés. Par exemple, il a été démontré que le décubitus ventral, qui n’avait montré jusqu’ici qu’une amélioration de l’hématose sans effet sur la mortalité, pouvait améliorer la survie des patients les plus sévèrement hypoxémiques. L’utilisation de curares à la phase aiguë du SDRA a également montré un effet bénéfique sur la survie. La place de l’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO) dans la prise en charge du SDRA reste à définir, malgré des données laissant supposer une possible efficacité.

Par ailleurs, une voie de recherche s’est ouverte avec l’avènement des thérapies cellulaires. En effet, les cellules souches mésenchymateuses semblent pouvoir à la fois favoriser la réparation de l’épithélium alvéolaire et prévenir des risques infectieux. Leur efficacité dans les modèles animaux de SDRA demande à être confirmée par des études chez l’homme. Enfin, certaines thérapeutiques prometteuses ont montré leurs limites. C’est le cas notamment des agonistes béta-adrénergiques et des acides gras oméga-3 qui ont montré leur inefficacité dans plusieurs grandes études cliniques sur le SDRA.



ABSTRACT

Treatment of acute respiratory distress syndrome (ARDS) has been subject to many researches, sometimes leading to intense controversy. New findings in this field are varied. Effects on prognosis of commonly used treatments for ARDS have recently been investigated. Consistently, prone position, previously known to improve oxygenation without effect on mortality, has been shown to improve survival of the most severely hypoxemic patients. Administration of neuromuscular blocking agents in the acute phase of ARDS has been also shown to be beneficial on survival. In contrast, the exact place of extracorporeal membrane oxygenation (ECMO) in ARDS management remains to be defined despite data suggesting its possible efficiency. In addition, a new era of research has emerged with the advent of cell therapy. Mesenchymal stem cells are able to both promote alveolar epithelium repair and prevent infections. Their efficacy in animal models of ARDS still needs to be confirmed by clinical trials. Finally, other promising therapies including beta-2 adrenergic agonists and omega-3 fatty acids have shown significant limitations in large clinical studies on ARDS.



AUTEUR(S)
S. GAUDRY, D. DREYFUSS, J.-D. RICARD

Reçu le 12 octobre 2012.    Accepté le 14 novembre 2012.

MOTS-CLÉS
Syndrome de détresse respiratoire aiguë, entilation mécanique, Traitement pharmacologique, Unité de soins intensifs

KEYWORDS
Acute respiratory distress syndrome, Mechanical ventilation, Drug therapy, Intensive care unit

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (133 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier