ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/S2 - 2013  - pp.499-504  - doi:10.1007/s13546-013-0648-5
TITRE
Analyse des troubles du rythme et de la conduction graves sur le scope

TITLE
Analysis of severe dysrhythmia and conduction abnormalities using cardiac monitor

RÉSUMÉ

Les troubles du rythme et de la conduction graves sont fréquents en réanimation. L’analyse attentive du tracé relevé sur le scope permet, dans la plupart des cas, un diagnostic et donc une prise en charge rapide de ces anomalies. La constatation d’une bradycardie significative mal tolérée sur le plan hémodynamique oriente rapidement vers un trouble de la conduction grave. La constatation de la persistance d’une activité atriale organisée oriente plutôt vers un bloc à l’étage auriculoventriculaire, au contraire du bloc sino-auriculaire. La constatation d’une tachycardie doit questionner, quant à elle, sur la présence d’un trouble du rythme grave lorsque celle-ci est responsable d’une chute tensionnelle. En dehors des aspects typiques de fibrillation ventriculaire et de torsadede-pointe, la survenue d’une tachycardie régulière à QRS larges doit faire évoquer une tachycardie ventriculaire. Sa distinction d’une tachycardie supraventriculaire avec bloc de branche est bien souvent très difficile à faire sans recours à l’électrocardiogramme. L’analyse des autres informations présentes sur le scope (courbes de saturation et de pression sanglante) est une aide essentielle, notamment pour reconnaître d’éventuels artefacts. Les tachycardies supraventriculaires à QRS fins doivent être considérées comme graves lorsqu’elles provoquent une défaillance hémodynamique. Leur diagnostic est aisé, sauf quand il s’y associe un bloc de branche.



ABSTRACT

Severe arrhythmias and conduction abnormalities are frequent in the intensive care unit. The attentive analysis of cardiac monitor recordings may allow their rapid diagnosis and consequent treatment. The occurrence of a significant bradycardia, mainly if not well-tolerated by the patient, suggests a severe conduction abnormality. The presence on the monitor of an organized atrial activity, if identifiable, suggests an atrioventricular rather than a sino-atrial block. The occurrence of a tachycardia questions the possibility of severe dysrhythmia when associated with a significant decrease in patient’s blood pressure. Ventricular fibrillation and torsadede-pointes present typical aspects. A regular tachycardia with enlarged QRS complexes suggests a ventricular tachycardia. The distinction between ventricular tachycardia and supraventricular tachycardia with bundle-branch block is often difficult based on monitor analysis without performing an electrocardiogram. Analysis of other available information on the monitor including curves of oxygen saturation and invasive blood pressure is helpful to identify possible artefacts. Supraventricular tachycardia should be considered as dangerous if resulting in circulatory failure. Diagnosis is usually easy in the presence of non-enlarged QRS complexes except if associated with a bundle-branch block.



AUTEUR(S)
F. LELEU, J. MAIZEL, L. KONTAR, P. HENON, M. SLAMA

Reçu le 2 décembre 2012.    Accepté le 18 décembre 2012.

MOTS-CLÉS
Arythmie, Conduction, Tachycardie, Scope, Réanimation

KEYWORDS
Arrhythmia, Conduction, Tachycardia, Cardiac monitoring, Intensive care unit

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (420 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier