ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 22/S3 - 2013  - pp.571-576  - doi:10.1007/s13546-014-0878-9
TITRE
Le traitement de l’insuffisance respiratoire aiguë par l’oxygénation extracorporelle au moyen d’un oxygénateur à membrane (ECMO) : les origines

TITLE
Treatment of acute respiratory failure using extracorporeal membrane oxygenation (ECMO): the origins

RÉSUMÉ

Appliquée au traitement d’une entité pathologique récemment apparue, le syndrome de détresse respiratoire aiguë, l’oxygénation extracorporelle à l’aide d’un oxygénateur à membrane (ECMO) s’est développée au début des années 1970. Un essai randomisé de grande taille, organisé par le National Institute of Health et dont les résultats ont été publiés en 1979, n’a pu démontrer sa supériorité par rapport au traitement conventionnel, la ventilation artificielle avec pression expiratoire positive. La dérivation veinoartérielle fémorale était le mode de canulation le plus utilisé. De très nombreuses complications ont émaillé ces premières tentatives : ischémie du membre canulé, infections, saignement du site chirurgical, accidents d’hypo- ou d’hypercoagulation, mauvaise distribution du sang oxygéné… L’absence de démonstration de l’efficacité de la technique, son coût, les nombreuses complications qu’elle induisait ont entraîné son arrêt momentané, avant qu’elle ne renaisse sous une forme différente, mieux maîtrisée : la ventilation à basse fréquence en pression positive avec épuration extracorporelle du CO



ABSTRACT

Extracorporeal membrane oxygenation (ECMO) applied to acute respiratory distress syndrome was clinically used as soon as the early seventies. A large randomized trial sponsored by the US National Institute of Health failed to show superiority over conventional treatment, i.e. mechanical ventilation with positive end-expiratory pressure. Mortality was high (95%) in both arms. Venoarterial bypass was the most commonly used route for perfusion at that time. Overall complications were common, some of them deadly: hemolysis, bleeding, hypo- or hyper-coagulation, superinfections, lower limb ischemia, lack of oxygenation of coronary and bronchial arteries… Large utilization stopped after the ECMO trial results were published in JAMA, in 1979. During the eighties, L. Gattinoni and collaborators renewed the rationale of extracorporeal support and started to implement what was called “low frequency positive pressure ventilation with extracorporeal CO



AUTEUR(S)
F. LEMAIRE

MOTS-CLÉS
Insuffisance respiratoire aiguë, ECMO, Syndrome de détresse respiratoire aiguë, Histoire

KEYWORDS
Acute respiratory failure, ECMO, Acute respiratory distress syndrome, History

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (710 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier