ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/1 - 2014  - pp.17-24  - doi:10.1007/s13546-014-0843-z
TITRE
Variabilité ventilatoire et assistance ventilatoire en réanimation

TITLE
Breathing variability and mechanical ventilation in intensive care

RÉSUMÉ

La ventilation n’est pas un phénomène monotone; elle est au contraire variable dans le temps, non seulement au gré des ajustements homéostasiques aux besoins de l’organisme, mais aussi d’un cycle à l’autre (périodicité dite « anharmonique »). Cette variabilité cycle-à-cycle du volume courant et de ses composantes est liée à la nature complexe, pseudochaotique — au sens mathématique de ces termes — de la dynamique de la commande respiratoire centrale qui génère le débit ventilatoire. Une certaine variabilité respiratoire est synonyme de « bonne santé » respiratoire, et la diminution de la variabilité du comportement ventilatoire est pathologique. Cette diminution peut traduire soit des modifications centrales, soit le « filtrage » de la variabilité de la commande par des modifications de charge mécanique: la complexité du débit ventilatoire et la variabilité cycle-à-cycle de la ventilation sont liées au couplage neuromécanique respiratoire et à l’équilibre charge-capacité. Ainsi, en réanimation, une faible variabilité ventilatoire prédit l’échec du sevrage la ventilation mécanique. Elle est de plus un facteur indépendant de surmortalité. De plus, dans des modèles animaux, l’adjonction artificielle d’une variabilité extrinsèque améliore la mécanique respiratoire et les échanges gazeux. La restauration de la variabilité ventilatoire naturelle par certains modes d’assistance pourrait ainsi s’avérer bénéfique.



ABSTRACT

Ventilation is not monotonous. In contrast, the breathing pattern components vary with time, not only with respect to homeostatic adjustment needs, but also from one cycle to another (often referred to as the “anharmonic” period). These breath-by-breath variations in tidal volume and its components are a result of the complex and chaotic nature — in mathematical terms — of the central ventilator command that creates the tidal volume. Respiratory variability reflects “healthy’ breathing, whereas decreasing variability of the breathing pattern components is a reflection of “poor health”. This decrease may be due to central command changes or, it may be due to the “filtering” of the central variability changes in regards to the mechanical loads: the complexity of the ventilatory flow and its breath-by-breath variability is related to both the neuro-mechanical coupling and the load-capacity adequacy. Thus, in intensive care, low ventilatory variability predicts mechanical ventilation weaning failure and is also an independent risk factor of death. Moreover, in animal models, the addition of extrinsic variability has shown improvements in both lung mechanics and gas exchange. The restoration of a natural variability through new mechanical ventilation modes may prove beneficial.



AUTEUR(S)
M. SCHMIDT, J. CECCHINI, F. KINDLER, T. SIMILOWSKI, A. DEMOULE

Reçu le 15 octobre 2013.    Accepté le 18 décembre 2013.

MOTS-CLÉS
Ventilation mécanique, Variabilité ventilatoire, Complexité ventilatoire, Noisy ventilation

KEYWORDS
Mechanical ventilation, Ventilation variation, Ventilation complexity, Noisy ventilation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (238 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier