ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/2 - 2014  - pp.148-158  - doi:10.1007/s13546-013-0834-4
TITRE
Albumine humaine comme traitement adjuvant du sepsis et du choc septique : mythe et réalité

TITLE
Human albumin as adjuvant treatment for sepsis and septic shock: myth and reality

RÉSUMÉ

L’albumine est une macromolécule de forme monocaténaire, très soluble, à charge négative, pouvant se lier aux cations et aux anions. C’est une protéine multifonctionnelle, qui joue un rôle essentiel dans la physiologie et la détoxification, notamment par sa spécificité de ligand et sa capacité à lier un grand nombre de substances endogènes ou exogènes, comme les médicaments. L’albumine humaine est le principal déterminant de la pression oncotique et constitue un produit d’expansion volémique. Comparé à d’autres solutés de remplissage, il s’agit d’un produit dérivé du sang et coûteux. Même si l’usage de l’albumine semble sûr en termes d’effets hémodynamiques, de fonction rénale et de survie, son bénéfice comme produit de remplissage dans le choc septique est sujet à controverses et les données de la littérature, expérimentales et cliniques, sont contradictoires. L’albumine humaine possède enfin des propriétés antioxydantes et modulatrices de l’inflammation, qui permettent de diminuer la perméabilité capillaire. Sa présentation plasmatique sous forme réduite avec un groupement thiol libre, en grande partie à l’origine de ses propriétés antioxydantes, permet à l’albumine humaine de moduler potentiellement l’inflammation et le stress oxydant, la rendant ainsi bénéfique dans le choc septique, notamment via une amélioration de la dysfonction endothéliale. L’albumine serait aussi moins pro-inflammatoire que d’autres solutés de remplissage vasculaire, car elle diminue l’activation, l’extravasation et l’infiltration des neutrophiles au niveau tissulaire. Ces propriétés semblent être dose-dépendantes. Cette revue propose une actualisation des connaissances sur les caractéristiques et propriétés de l’albumine et son indication dans le traitement du sepsis et du choc septique.



ABSTRACT

Albumin is a multifunctional protein which plays a major role in physiology, drugs pharmacokinetics, and detoxication, partly due to its ligand specificity and its ability to bind a large number of endogenous and exogenous substances. Albumin is the main determinant of oncotic pressure and is therefore used for volume expansion in hypovolemia, shock, burns, liver failure or chronic liver disease, and denutrition. If albumin appears to be safe as far as hemodynamic effects, renal function and survival are concerned, its benefice as fluid expander in septic shock is controversial and experimental as well as clinical data are contradictory. Compared to other plasma expanders, it is a blood-derived and expensive product. Albumin would finally have antioxidative properties and modulate inflammation, thus decreasing capillary permeability. Human albumin is indeed involved in the inflammatory and oxidative stress pathways modulation and may thus be beneficial in septic shock, through improvement of endothelial dysfunction. Albumin is also less pro-inflammatory than other plasma expanders, decreasing neutrophils activation and infiltration. It would even exhibit immunosuppressive effects. All these properties seem to be dose-dependent.

In severe sepsis, albumin could be useful for fluid resuscitation and as an antioxidative or anti-inflammatory adjuvant therapy. Albumin use for volume expansion is controversial, as experimental and clinical data diverge. Albumin is more expansive and at risk of blood pathogens transmission compared to cristalloids and other colloids. This review provides an update on albumin characteristics and properties and albumin indication in the treatment of sepsis and septic shock.



AUTEUR(S)
J. BOISRAMÉ-HELMS, A. BOIVIN, X. DELABRANCHE, F. MEZIANI

Reçu le 30 septembre 2013.    Accepté le 25 novembre 2013.

MOTS-CLÉS
Albumine humaine, Sepsis, Remplissage vasculaire, Inflammation, Stress oxydant

KEYWORDS
Human serum albumin, Sepsis, Fluid challenge, Oxidative stress

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (4,47 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier