ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/3 - 2014  - pp.284-297  - doi:10.1007/s13546-014-0867-z
TITRE
Comment traiter une infection digestive à Clostridium difficile en 2014 ?

TITLE
How to Treat Clostridium difficile Infections in 2014?

RÉSUMÉ

Clostridium difficile est devenu, en l’espace d’une dizaine d’années, un entéropathogène de toute première importance, en raison de l’évolution des infections qui sont devenues plus fréquentes, plus sévères et plus difficiles à traiter. Pour tenir compte des avancées thérapeutiques récentes, les recommandations européennes pour le traitement des infections à C. difficile (ICD) ont été actualisées en 2013. Le métronidazole (MTZ) [500 mg × 3/j, 10 jours] per os reste toujours la molécule de choix pour le traitement des formes peu à modérément sévères d’ICD. Pour les formes sévères, la vancomycine (VA) [125 mg × 4/j, 10 jours] per os est toujours préconisée, et la fidaxomicine (FDX) [200 mg × 2/j, 10 jours] représente une alternative à la VA. La chirurgie (colectomie) doit être envisagée en cas de complications (mégacôlon ou choc septique). Le traitement de la première récidive ou des patients à risque de récidive repose principalement sur l’utilisation de la VA (125 mg × 4/j, 10 jours) ou de la FDX (200 mg × 2/j, 10 jours). La transplantation fécale devient le traitement de première intention des récurrences multiples (grade A-I). Les doses dégressives et intermittentes de VA ou l’utilisation de FDX sont des alternatives (grade B-II).



ABSTRACT

During the last decade, Clostridium difficile emerged as a major enteropathogen, mainly because the infections became more frequent, more severe, and more refractory to standard treatments. In order to take into account recent therapeutic advances in the clinical management of patients with C. difficile infections (CDI), the European guidelines have been updated in 2013. Oral metronidazole (500 mg × 3/d, 10 d) is still the drug of choice for the initial episode ofmild tomoderate CDI. Vancomycin (125mg × 4/d, 10 d) is proposed in case of severe CDI, but fidaxomicin (200 mg × 2/d, 10 d) can be used as an alternative. Colectomy should be early considered in case of severely ill patients (megacolon or septic shock). Treatment of the first recurrence or patients at high risk of recurrence is based on the use of vancomycin (125 mg × 4/d, 10 d) or fidaxomicin (200 mg × 2/d, 10 d). Fecal transplantation has become the best treatment of multiple recurrences (A-I) but the use of fidaxomicin or tapered and pulse dose of vancomycin are two other possible options (B-II).



AUTEUR(S)
F. BARBUT, B. GUERY, C. ECKERT

Reçu le 26 novembre 2013.    Accepté le 15 février 2014.

MOTS-CLÉS
Clostridium difficile , Diarrhée, Colite, Antibiotique, Traitement

KEYWORDS
Clostridium difficile , Diarrhea, Colitis, Antibiotic, Treatment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (372 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier