ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/4 - 2014  - pp.420-430  - doi:10.1007/s13546-014-0890-4
TITRE
Adaptation des systèmes physiologiques à l’apesanteur

TITLE
Adaptation of physiological systems to weightlessness

RÉSUMÉ

L’exposition à l’apesanteur a des conséquences sur la plupart des systèmes physiologiques. Habituellement, les manifestations cliniques de la phase de transition, correspondant au space adaptation syndrome, demeurent relativement mineures. La compréhension du déconditionnement cardiovasculaire des astronautes est fondamentale dans l’éventualité de soins d’urgence. Cette atteinte est marquée par un remodelage artériel et veineux et par des modifications de la volémie, de la performance cardiaque, des résistances vasculaires systémiques, du système nerveux autonome et de la régulation hormonale. Pour de nombreux experts, le nouvel état atteint après la phase d’ajustement ne correspond pas à un état pathologique, mais simplement à un nouvel équilibre cardiovasculaire adapté à des conditions de charge réduites. Le retour à la gravité s’accompagne également d’une phase d’adaptation, qui se complique pour de nombreux astronautes de manifestations cliniques parfois sérieuses. Parmi celles-ci, l’intolérance orthostatique et la réduction de la capacité à l’effort constituent des risques opérationnels majeurs. Pendant le vol spatial et à son décours immédiat, la tolérance hémodynamique de tout épisode aigu surajouté (hypovolémie absolue ou relative, altération de la fonction myocardique, induction anesthésique, ventilation mécanique) pourrait être compromise. La difficulté des études en anesthésie et réanimation tient à l’absence de modèle terrestre reproduisant précisément les modifications engendrées par l’apesanteur. Au cours des 78 personnes/année de présence cumulée dans l’espace, les événements médicaux graves (défaillances de véhicules exclues) ont été exceptionnels, notamment grâce aux critères extrêmement drastiques de sélection médicale des astronautes. à l’avenir, ce tableau pourrait être bouleversé par la multiplication des vols spatiaux commerciaux.



ABSTRACT

Exposure to weightlessness affects most physiological systems in the human body. Usually, the clinical manifestations of the so-called space adaptation syndrome are relatively benign. The intensivist will be mostly concerned about the cardiovascular deconditioning experienced by astronauts, which is marked by vascular remodeling and changes in blood volume, cardiac performance, autonomic nervous system and hormonal regulation. The new physiological status reached after the adaptation phase, rather than a pathological state, is likely to correspond to a new equilibrium which matches reduced cardiac loading conditions. After a space mission, the return to gravity leads to another transitioning phase, which is sometimes complicated by potentially serious manifestations. Among those, orthostatic intolerance and reduced exercise capacity represent the most serious operational risks. During and immediately after a space flight, any additional acute condition involving a risk of hemodynamic compromise (absolute or relative hypovolemia, cardiac function alteration, general anesthesia, mechanical ventilation) would most likely lead to a challenging situation.

Research focusing on the question of anesthesia and critical care remains scarce, because no terrestrial model on Earth is able to accurately reproduce the changes induced by microgravity. During the history of manned space flight, severe medical events (excluding spacecraft failures) have remained uncommon, mostly thanks to an in-depth medical selection process. In the close future, the onset of a space tourism era with both more people enter zero gravity and a potentially less medically focused customer selection, could see a shift in this pattern and an increase in severe medical events.



AUTEUR(S)
M. KOMOROWSKI

Reçu le 10 février 2014.    Accepté le 8 avril 2014.

MOTS-CLÉS
Apesanteur, Microgravité, Physiologie, Hémodynamique, Intolérance orthostatique

KEYWORDS
Weightlessness, Microgravity, Physiology, Hemodynamics, Orthostatic intolerance

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,20 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier