ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/S2 - 2014  - pp.511-516  - doi:10.1007/s13546-013-0820-6
TITRE
Profil psychologique et qualité de vie des patients atteints d’une bronchopneumopathie chronique obstructive issus de la réanimation

TITLE
Psychological profile and quality of life of chronic obstructive pulmonary disease patients after intensive care unit stay

RÉSUMÉ

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie chronique très fortement associée à des troubles anxieux et dépressifs. Il existe un lien indissociable entre la dyspnée, l’anxiété, la dépression et la qualité de vie chez les patients souffrant de BPCO. Les comorbidités psychologiques augmentent la fréquence des exacerbations, des hospitalisations et la mortalité. Le traitement de ces troubles est recommandé depuis déjà plusieurs années. Le passage en réanimation représente un traumatisme supplémentaire avec ses propres séquelles physiques et psychologiques. La survenue de stress post-traumatique est plus fréquente chez les patients atteints de BPCO après un passage en réanimation probablement en lien avec les soins et l’environnement de la réanimation. La prise en charge psychologique garde une place entière dans la gestion du patient souffrant de BPCO, au diagnostic, en état stable, pendant l’épisode aigu et après l’hospitalisation. Il paraît donc nécessaire d’instaurer une démarche de prévention et de dépistage des désordres psychologiques dès le séjour en réanimation. L’amélioration des symptômes psychologiques contribue à améliorer la qualité de vie.



ABSTRACT

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) is a chronic disease strongly associated with anxiety and depressive disorders. There is an inseparable link between dyspnea, anxiety, depression and quality of life in COPD patients. Psychological comorbidities increase the frequency of exacerbations, hospitalizations, and mortality. Treatment of these disorders has been recommended for several years now. Hospitalization in the intensive care unit (ICU) represents an additional trauma with its own physical and psychological consequences. The occurrence of post-traumatic stress disorder is more common in patients with COPD following ICU stay, probably in relation to ICU cares and environment. The psychological support plays a major role in the management of COPD patients, diagnosis, at the steady state, during the acute episode, and after hospitalization. Therefore, it seems necessary to establish an approach to prevent and detect psychological disorders as soon as the time of ICU admission. Improving psychological symptoms contributes to improve quality of life.



AUTEUR(S)
R. HAMIDFAR-ROY, L. POTTON

Reçu le 13 août 2013.    Accepté le 6 novembre 2013.

MOTS-CLÉS
Bronchopneumopathie chronique obstructive, BPCO, Anxiété, Dépression, Qualité de vie, Réanimation

KEYWORDS
Chronic Obstructive Pulmonary Disease, COPD, Anxiety, Depression, Quality of life, Intensive care unit

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (114 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier