ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/S2 - 2014  - pp.433-436  - doi:10.1007/s13546-013-0821-5
TITRE
Place des familles pendant la réanimation cardiopulmonaire en préhospitalier

TITLE
Family presence during out-of-hospital cardiopulmonary resuscitation

RÉSUMÉ

L’attitude de l’équipe soignante vis-à-vis des proches lors d’une réanimation cardiopulmonaire (RCP) reste très débattue. Les résultats récents de l’essai clinique « PRESENCE » montrent un effet bénéfique de la proposition à la famille d’assister à la réanimation en termes de stress posttraumatique et de symptômes d’anxiété et de dépression. De plus, la présence de la famille ne semble pas avoir d’influence sur la qualité de la réanimation, le stress de l’équipe soignante, ni le nombre de plaintes. Cette étude augmente le niveau de preuve des recommandations internationales sur la prise en charge de l’arrêt cardiaque qui, depuis 2005, préconisaient d’autoriser la présence des proches lors d’une RCP. Cette stratégie doit être encadrée par une procédure bien définie, un soignant accompagnant les proches et une formation préalable des équipes soignantes. Les études futures devraient viser à améliorer notre compréhension des raisons pour lesquelles la présence des membres de la famille pendant la RCP peut réduire leur souffrance et dans quels systèmes de santé une telle approche pourrait être mise en pratique d’une manière sûre et rentable.



ABSTRACT

Health care providers’ attitude towards family members during cardiopulmonary resuscitation (CPR) remains highly debated. Recent results from the “PRESENCE” clinical trial show a beneficial effect of offering the family the opportunity to observe CPR in terms of posttraumatic stress disorder and symptoms of anxiety and depression. In addition, family presence does not interfere with medical efforts, increase stress in the health care team, or result in medicolegal conflicts. This study increases the level of evidence of international guidelines for cardiac arrest management that, since 2005, advocated allowing the presence of relatives during CPR. This strategy should be guided by a well-defined protocol, a designated support assistant charged with carefully explaining the resuscitative efforts and prior training of medical staff. Future studies should aim to improve our understanding of why the presence of family members during CPR may reduce their suffering and in what kind of health system such an approach could be implemented in practice in a safe and cost-effective manner.



AUTEUR(S)
P. JABRE, V. BELPOMME, F. ADNET

Reçu le 2 octobre 2013.    Accepté le 8 novembre 2013.

MOTS-CLÉS
Arrêt cardiaque, Réanimation cardiopulmonaire, Syndrome de stress post-traumatique, Famille

KEYWORDS
Cardiac arrest, Cardiopulmonary resuscitation, Post-traumatic stress disorder, Family

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (93 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier