ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Médecine Intensive Réanimation

2496-6142
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 23/S2 - 2014  - pp.474-481  - doi:10.1007/s13546-014-0836-y
TITRE
Neuroréanimation pédiatrique: l’expérience afghane

TITLE
Pediatric neurotrauma management: the Afghan experience

RÉSUMÉ

En Afghanistan, le principal mécanisme lésionnel est l’explosion d’engins explosifs improvisés, meurtriers et à l’origine de lésions de blast, souvent sévères. Chez l’enfant, la région tête/cou est particulièrement concernée. Les plaies crâniocérébrales concernent plus de 25 % des blessures de guerre chez l’enfant et sont la première cause de décès. L’hôpital médicochirurgical de Kaboul a donc été adapté à la prise en charge des enfants cérébrolésés. Une prise en charge de type « déchoquage » est organisée et anticipée dès la réception du message d’alerte. Un scanner cérébral est systématiquement réalisé, sauf en cas d’urgence hémorragique vitale. La prise en charge neurochirurgicale des blessures cérébrales vise directement la prévention du risque infectieux et du risque d’hypertension intracrânienne. Le traitement des plaies crâniocérébrales repose sur un parage des tissus nécrosés avant une réparation et une fermeture étanche de la dure-mère. Le parage osseux peut imposer la réalisation d’une craniectomie. La lutte contre les agressions cérébrales secondaires d’origine systémique est poursuivie en réanimation, en fonction des données du monitorage de la pression intracrânienne. La prévention des risques infectieux et comitiaux est appliquée. Dans un pays en guerre, des considérations éthiques sont également à prendre en compte. Cette activité particulière de neurotraumatologie pédiatrique de guerre fait partie intégrante de l’activité quotidienne en réanimation à l’hôpital médicochirurgical de Kaboul. L’objectif de cet exposé est donc de rapporter l’expérience de la prise en charge de neuroréanimation des enfants afghans, souvent victimes accidentelles d’explosions de divers engins.



ABSTRACT

The mainmechanism of injury in Afghanistan is the explosion of improvised explosive devices, associated with a high fatality rate and severe blast injuries. The head/neck area is particularly involved in children. Craniocerebral injuries account for more than 25% of the war wounds in children and are the first cause of death. The Kabul role 3 medical treatment facility was improved for children care with craniocerebal trauma. At reception of the MedEvac request, the emergency room is prepared to be ready and organized at arrival of the casualty. A head computerized tomography (CT)-scan is systematically realized, except in cases of life-threatening hemorrhage. Neurosurgical care of cerebral wounds focuses on the prevention of infection and increased intracranial pressure. Neurosurgery care of craniocerebral injuries is based on necrotic tissues debridement, dura mater repair and closure. Decompressive craniectomy is sometimes required. Neurointensive care is based on the prevention of systemic secondary brain insults, based on intracranial pressure monitoring. Infectious and seizure risks are also prevented. Significant ethical issues are considered in this country in war. Pediatric war neurotraumatology is a specific but daily activity in the intensive care unit at the Kabul role 3 medical treatment facility. In this article, the authors report the experience of the neurointensive care of Afghan children, who are unintended casualties of various devices explosion.



AUTEUR(S)
P. PASQUIER, C. DUBOST, A. SALVADORI, J.-M. DELMAS, R. DULOU, S. MERAT

Reçu le 3 novembre 2013.    Accepté le 10 décembre 2013.

MOTS-CLÉS
Afghanistan, Guerre, Lésions craniocérébrales, Neurochirurgie, Neuroréanimation

KEYWORDS
Afghanistan, War, Craniocerebral injuries, Neurosurgery, Neurointensive care

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (435 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier